Projet cofinancé par le Fonds Européen de Développement Régional



Cadre du projet

Mené de part et d'autre de la frontière franco-belge sur la période 2002-2007, le projet de Réseau transfrontalier de prévention des déchets ménagers "Acheter malin, c'est jeter moins !" s'inscrit dans le cadre du programme européen INTERREG IIIa France - Wallonie - Flandre. Il regroupe différents opérateurs partenaires du projet :

  • Espace Environnement, asbl , chef de file chargé de coordonner et d'animer le projet.
  • Lille Métropole Communauté Urbaine (LMCU) regroupant 87 communes et plus d'un million d'habitants (*)
  • La Ville de Lille
  • IPALLE (Intercommunale de propreté publique du Hainaut occidental) couvrant 23 communes et plus de 325.000 habitants).
  • INTERSUD, association intercommunale pour le développement économique et l'aménagement du territoire du sud Hainaut (B) 7 communes et 50.000 habitants.

La prévention des déchets

Depuis plusieurs années, les flux de déchets triés et non triés ne cessent d'augmenter tant en Région wallonne que du côté de la métropole lilloise et cette problématique revêt, au niveau local, une importance sans cesse croissante :

  • Pour les communes et municipalités
    Malgré les nombreux efforts entrepris en matière de tri recyclage, les quantités de déchets produites et les budgets liés à leur gestion sont en permanente augmentation. Les collectivités locales sont ainsi régulièrement amenées à adapter leur fiscalité et à répercuter les coûts sur la population.
  • Pour les ménages :
    La gestion quotidienne des déchets est préoccupante, parce qu'elle leur coûte de plus en plus cher directement ou indirectement, mais aussi parce qu'elle demande des efforts très concrets : trier, stocker, participer aux diverses collectes.

Face à tous ces enjeux environnementaux, financiers et humains, l'Europe a donné le signal en redéfinissant la hiérarchie de gestion des déchets : d'abord la prévention, ensuite le tri et le recyclage, le traitement avec récupération d'énergie, enfin l'enfouissement.

Evaluation du projet

En moyenne, les ménages produisent 1,2 sacs poubelle par semaine.
Or plus de la moitié pense pouvoir agir pour réduire leurs quantités de déchets.
Pour ce faire, une écrasante majorité trie le verre et les papiers-cartons mais seule une minorité boit l'eau du robinet.

Ce sont certains des résultats qui sont ressortis de l'enquête téléphonique réalisée sur les territoires des intercommunales Ipalle et Intersud dans le cadre du projet transfrontalier de prévention des déchets "Acheter malin, c'est jeter moins". Ce projet franco-belge a pour but d'aider très concrètement les ménages à réduire, à la source, les quantités de déchets qu'ils produisent.

L'enquête aborde également l'achat des consignes, concentrés ou recharges, les pratiques de compostage mais aussi l'aspect transfrontalier des achats dans ces régions.

Elle a pour objectif d’évaluer le comportement des ménages par rapport à leurs déchets et par rapport aux gestes de prévention. Elle sera reproduite chaque année afin de mettre en évidence des tendances tout au long de la durée du projet. La méthodologie développée a en effet déjà fait ses preuves sur d'autres zones en Wallonie mais les données disponibles portent sur les quantités de déchets. Ici ce sera l'occasion de mesurer l'efficacité d'une opération en termes de changements de comportements.

Lire le dossier en PDF (482 Ko)

__________

Mené de part et d'autre de la frontière franco-belge sur la période 2002-2007, le projet de Réseau transfrontalier de prévention des déchets ménagers "Acheter malin, c'est jeter moins !" s'inscrit dans le cadre du programme européen INTERREG IIIa France - Wallonie - Flandre.

 

     
|Accueil|
     
Dernière mise à jour : 12/08/2005